Le modèle Matière-Énergie-Conscience

Lorsque j'ai besoin d'observer quelque chose, une personne, un phénomène, je me retrouve face à un déluge d'informations. Dans quel ordre les analyser, comment les articuler ?

Pour éviter la noyade, il est préférable de filtrer ces informations. J'utilise alors une grille de lecture personnelle. Certes elle est arbitraire et elle tronque l'information mais elle peut être ajustée pour accentuer les points les plus pertinents.

Ainsi je constate au quotidien que toute chose animée ou inanimé, tout événement, tout processus, est forcément composé de trois éléments indissociables et imbriqués.

Matière : c'est l'objet, le support, le cadre, la structure, la scène, le contexte, la fondation, la ressource...

Énergie : c'est ce qui génère le mouvement, qui fait changer, qui déplace, qui transforme, qui agit, qui empêche, qui accélère, qui freine...

Conscience : c'est ce qui pilote, qui dirige, qui gère, qui évalue, qui sélectionne, qui ordonne, qui tranche...

Quelles sont les propriétés de ces trois éléments fondamentaux ?

Matière

Toute matière est formée d'un ensemble de grains élémentaires, l'unité convient donc pour la représenter.

La matière agrège les unités pour les condenser, les densifier. Cela leur confère des propriétés. Ils ne sont pas disposés au hasard, une structure définit leur place au sein de l'ensemble et leurs liens avec leurs voisins.

Dans le chaos, la matière est agencée de façon volatile, sa structure change constamment.

MEC matièreMatière = ensemble d'unités structurées

Energie

Pour qu'il y ait mouvement, il faut au minimum un point de départ et un point d'arrivée. Le pôle résume bien la nature l'énergie car il a deux extrémités.

L'énergie s'exerce selon deux modes, soit elle attire, soit elle repousse.

Notons que l'attraction consiste à se diriger vers un pôle défini, tandis que la répulsion revient à s'éloigner d'un pôle pour dériver aléatoirement dans une infinité de directions.

Dans l'immobilité, les forces d'attraction et de répulsion s'annulent mutuellement, donnant ainsi l'impression d'une absence de mouvement.

MEC energieEnergie = mouvement d'attraction ou de répulsion entre des pôles

Conscience

La conscience a besoin d'objets distincts d'elle pour exister. La limite est donc indispensable pour distinguer l'intérieur de l'extérieur.

Grâce à la limite, la conscience peut observer ce qui n'est par elle-même, à savoir le reste du monde. Pour ce faire, elle sépare les différents attributs qui composent un objet pour les stocker à l'intérieur d'elle-même. Ces différents attributs sont liés entre eux pour former une représentation cohérente. Elle s'est ainsi fabriqué en interne une image abstraite de l'objet l'extérieur.

La conscience doit aussi distinguer les différents objets qu'elle a stocké. Elle leur attribue donc une valeur, un rôle, une identité. Elle peut les comparer entre eux pour mieux faire ce travail de classement. Pour cela elle doit créer des liens entre ses images conceptuelles, en fonction de leurs attributs ou de leur identité. Ces liens expriment une ressemblance (attraction) ou une différence (répulsion).

Les concepts étant immatériels et internes, la conscience peut les découper, les valoriser et les recombiner à l'infini, donnant ainsi naissance à de nouveaux concepts.

MEC conscienceConscience = processus de découpage, identification et création d'objets à l'intérieur d'une limite

Modèle MEC

Ayant l'habitude de dessiner des fleurs de vie, j'ai choisi de représenter les trois éléments fondamentaux par trois cercles de couleur primaire interconnectés. Au centre je place la raison d'être du schéma, ce qu'il représente. Le blanc étant la combinaison de toutes les couleurs, le noir étant l'absence de couleur, ce qui est à l'intersection des trois cercles est dessiné ou écrit en noir et blanc.

Matière Energie Conscience MEC

 

Dans la mesure où cette grille de lecture doit permettre d'analyser n'importe quoi, on doit aussi pouvoir l'utiliser pour l'observer elle-même. Par exemple si je prends les caractéristiques de base de trois éléments fondamentaux, je peux distinguer ceux qui relèvent du domaine de la matière, de l'énergie et de la conscience.

  • Unité, pôle et limite sont la base des trois éléments fondamentaux.
  • Structure, attraction-répulsion, séparation-identification-création sont la dynamique des trois éléments fondamentaux.
  • Matière, énergie, conscience sont l'identité des trois éléments fondamentaux.

Je peux les classer sous la forme d'un tableau.

Nom / Identité Dynamique / Fonction Fondation / Base
Matière Structure Unité
Energie Attraction Répulsion Pôle
Conscience Séparation Identification Création Limite

Je peux aussi les représenter avec le modèle.

ConscienceénergieMatière

Matière + Energie + Conscience

Aux intersections des cercles se trouvent trois zones de couleur secondaire. Elles décrivent forcément des concepts qui résultent de la combinaison des deux éléments fondamentaux. Elles ont également une triple dimension à savoir une fondation, une dynamique et une identité.

MEC cadreSi j'observe par exemple l'environnement de l'existence, je peux dire que la combinaison de la matière, de l'énergie et de la concience débouchent sur trois nouveaux concepts à savoir le temps, l'espace et l'état.

L'énergie permet d'organiser et d'animer la matière. La combinaison de la matière et de l'énergie donne donc naissance à l'espace.

Les changements opérés par l'énergie permettent de prendre conscience du temps qui passe.

Lorsque la conscience observe la matière, elle se rappelle ses qualités passées, perçoit ses qualités présentes et extrapole ses qualités futures. La conscience permet donc de connaître l'état de la matière.

 

MEC forceSi j'observe les types de mouvements dans l'existence, je peux dire que la combinaison de la matière, de l'énergie et de la concience débouchent sur trois nouveaux concepts à savoir la force physique, la force chimique et la force magnétique.

La matière se déplace ou se déforme automatiquement dans l'espace au moindre mouvement. La combinaison de matière et d'énergie correspond à la force physique.

La force chimique modifie l'identité de la matière, elle permet de faire la transition d'un état donné vers un autre.

La force magnétique modifie l'identité de l'énergie. L'influence que les objets exercent les uns sur les autres varie en conséquence.

 

MEC évolutionSi j'observe le déroulement des phénomènes dans l'existence, je peux dire que la combinaison de la matière, de l'énergie et de la concience débouchent sur trois nouveaux concepts à savoir la manifestation, la causalité et le potentiel.

L'énergie permet la matérialisation, la réalisation, la concrétisation. Elle permet de modeler la matière pour manifester des choses.

Les changements ne font jamais au hasard. Des règles s'appliquent toujours. Un état donné autorise un nombre limité de transitions vers d'autres états. La conscience perçoit ainsi les lois de cause à effet qui régissent le déroulement des modifications.

Lorsque la conscience évalue les changements des énergies au fur et à mesure du temps qui passe, elle perçoit le potentiel que recèle chaque contexte.

J'aurais également pu dresser un tableau ou dessiner ces trois modèles intermédiaires en mettant temps-état-espace en rouge, physique-magnétique-chimique en jaune et manifestation-potentiel-causalité en bleu.

Conclusion

schemaCe schéma peut paraître simpliste mais lorsqu'on s'en sert pour observer le monde, bien des choses deviennent claires. On voit vite ce qui manque, ce qui est mal évalué ou ambigue.

Aucun schéma n'est figé, aucun découpage n'est absolu. Le concept qui arbore une couleur dans un schéma peut porter une autre couleur dans un autre modèle. La seule chose qui compte est de décomposer les situation sous un angle précis pour y voir clair. Lorsqu'on change de point de vue, les couleurs et la position des concepts change aussi.

Il ne faut pas se fier à l'apparente trivialité du modèle. Il est généralement simple de renseigner les trois zones principales, il est moins évident de remplir les trois intersections. Lorsqu'on décide en plus de décomposer chacune des six zone selon les en trois concepts, on débouche bien vite sur des schémas complexes.

La combinaison des trois éléments de base forme en tout sept zones, trois principales, trois intersections et un centre. Comme les 7 principes de base du Kybalion, les 7 nains de Blanche-Neige, les 7 péchés capitaux, les 7 jours de la semaine, les 7 ciels de l'extase... Ce n'est pas par hasard que les courels utilisent souvent le 7 pour donner des allures mystiques à leurs dogmes.

mec symbole

Des liens pour aller plus loin

Retour