L'évolution

Contrairement aux autres sens, la vue est primordiale. On peut se débrouiller sans le goût le toucher, l'odorat et l'ouïe mais sans la vue, la vie devient plutôt compliquée à gérer. La vue est intimement liée à la survie. Le dieu de lumière est le dieu de la survie. L'ouïe vient immédiatement après la vue en terme de survie, le dieu de sonorité pourrait donc être l'étape suivante après le dieu de lumière.

En effet, le dieu de lumière est le dieu des hommes des cavernes, la divinité de ceux qui s'inclinent plus bas que terre en implorant la pitié lorsqu'ils des éclairs zèbrent le ciel menaçant. Lorsqu'on vit dans une caverne sombre et humide, la lumière vient du feu, le feu est dieu. Le feu permet d'y voir clair, il réchauffe, il fait fuir les bêtes sauvages, il décourage les ennemis, il rend la nourriture comestible. Nous pouvons aisément imaginer qu'au temps de la préhistoire, la lumière était aussi vitale que la nourriture. Les humains se relayaient la nuit pour ne jamais laisser le feu s'éteindre, car cela pouvait signer l'arrêt de mort de la tribu toute entière. La lumière rassure et protège. Elle sauve la vie. Elle donne la vie.

Plus tard, les humains ont domestiqué le feu. De nos jours, il existe une toute une palette d'outils physiques, chimiques et électriques pour produire de la lumière à volonté, avec plus ou moins de chaleur, plus ou moins de couleurs, avec des supports de diverses formes et des tailles variées. Est-ce que cela influence notre attitude envers dieu? N'avons nous pas tendance à le considérer comme un être malléable et passivement soumis à nos caprices? Il suffit de voir les batailles théologiques où chacun affirme connaître la volonté de dieu et définir son essence pour voir qu'effectivement le dieu de lumière est la marionnette de nos cultures.

Dans le mode de vie occidental, la nourriture et la lumière sont devenus des divertissements. Nous faisons avec l’un comme avec l’autre des mises en scène spectaculaires qui n’ont plus rien à voir avec la preservation de la vie. Aujourd'hui nous ne vivons plus dans des grottes. Au contraire nous habitons dans des tours qui s'élèvent très haut dans le ciel. Nous volons dans les nuages pour nous déplacer d'un continent à l'autre. Nous communiquons grâce à des ondes diffusées dans l'air... Il serait peut-être temps de quitter l'ère des cavernes et de se doter d'un symbole plus aérien pour représenter la divinité.

Pourquoi pas l'air? Il me semble que ce serait une mauvaise idée car l'air est un élément matériel donc soumis à des perversions potentielles. On peut en manquer, on peut le polluer mais surtout on ne peut pas en produire. On ne peut qu'absorber des gaz et en émettre d'autres. De plus les objets inanimés ne peuvent pas facilement en produire non plus. Il me semble que pour sortir de la préhistoire, il faudrait non seulement changer de symbole mais aussi, devenir créateurs après avoir été créatures pendant des millénaires.

Le son est créé par la matière et se propage dans la matière, plus particulièrement dans les fluides comme l'air. C'est un mouvement, il est immatériel mais tangible. Il est facilement produit par les êtres animés et inanimés pourtant il est difficile à maîtriser, complexe à percevoir et à décoder. Considérer le son comme un symbole divin pourrait contribuer raffiner notre esprit et notre vision du monde. Après avoir vénéré la surface des choses pendant des millénaires grâce à la lumière, nous pourrions aller au delà grâce au son. Nous pourrions laisser tomber le support et vénérer son mouvement, oublier le véhicule et considérer son passager, s'éloigner de la matière et se concentrer sur ses ondes.

Des liens pour aller plus loin

Revenir