La croissance

Wilhelm Reich s'est souvent posé la question de savoir pourquoi l'être humain cogite sans arrêt. Pourquoi se poser des questions ? Pourquoi s'agiter pour y répondre ? Pourquoi cette frénésie de découvrir notre être, le monde et la vie ?

Il me semble que cela vient des trois principes de base qui composent notre existence : Matière Énergie Conscience. Chacun de ces principes a son fonctionnement particulier.

Matière : limitée

La matière est soumise à une règle simple qui a été formulée par Lavoisier : "Rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme". Avant lui Anaxagore avait aussi constaté que : "Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau". La matière ne peut subir que des modifications, les possibilités sont donc réduites. La seule croissance matérielle envisageable consiste à découvrir de nouveaux agencements.

Énergie : polarisée

L'énergie est soumise à deux mouvements contraires qui sont l'attraction et la répulsion. Elle ne peut donc pas croître de façon continue car un flux est forcément suivi d'un reflux. Elle peut atteindre des pics, elle peut être intense au point de devenir explosive mais elle ne peut pas augmenter au fil du temps. La seule croissance possible consiste à augmenter le potentiel d'énergie. Comme la matière est requise pour la canaliser, elle finit par plafonner elle aussi.

Conscience: infinie

La conscience n'est soumise à rien. Sa croissance est potentiellement illimitée. Tout comme la matière, la conscience ne fait que combiner ce qui est à sa disposition : nos connaissances, nos perceptions et nos désirs. Elle en tire une infinité d'extrapolations. Lorsque nous sommes seuls avec nous-mêmes, nous pouvons inventer des univers entiers. Le seul frein provient de nos émotions. Ce qui génère un stress sera automatiquement écarté par le subconscient, pour éviter que la conscience soit angoissée. Il s'agit plus d'une protection que d'une limite. Une personne traumatisée ou formatée aura des blocages artificiels.

La vie est une impulsion qui pousse les êtres vivants à se développer sans cesse. Nous cherchons donc automatiquement à investir les trois domaines de base de l'existence.

Notre matière et notre énergie sont limitées. Notre imagination n'a pas d'autre limite que nous-mêmes. C'est donc dans ce domaine que l'activité est la plus libre, la plus foisonnante. Nous nous poserons toujours des questions et nous tenterons toujours d'y répondre car la Nature nous pousse à explorer les trois domaines jusqu'à ce qu'une barrière bloque notre progression. Nous sommes comme des petits ruisseaux qui contournent les pierres, imbibent la terre et font ployer les herbes. Notre matière est limitée par le temps et l'espace. Notre énergie est limitée par le temps. Notre conscience est naturellement illimitée.

Revenir