Attraction et répulsion

Lorsque quelqu'un se consacre corps et âme à quelque chose, on a tendance à admirer son dévouement. Pourtant il y a parfois des nuances dont il faut tenir compte. Une personne passe son temps à raconter des blagues. Est-ce pour la joie d'amuser ses amis? Est-ce pour attirer l'attention de n'importe qui par peur de se retrouver seul? Une mère sacrifie tout pour ses enfants. Est-ce qu'elle le fait pour leur bonheur? Est-ce qu'elle recherche la fierté sociale pour éviter de voir ses propres blessures? Un scientifique passe ses jours et ses nuits dans son laboratoire. Est-ce par passion pour la découverte? Est-ce pour se donner une aura d'être supérieurement intelligent car il ne sait pas comment s'intégrer dans la société? Un homme a des relations sexuelles avec d'autres hommes. Est-ce parce qu'il admire la virilité? Est-ce parce la féminité le terrorise? Un homme veut changer de genre. Est-ce parce qu'il se sent femme? Est-ce parce qu'il a horreur d'être un homme?

Lorsque je regarde autour de moi, je vois 2 types de forces pour provoquer le mouvement : l'attraction et la répulsion. L'attraction c'est le fait d'être attiré vers un objet. La répulsion c'est le fait d'être repoussé par un objet. Dans un câble, l'électron est attiré par le pôle négatif. Sur le terrain de foot, la balle est repoussée par le pied du joueur. Sous terre, les racines attirent l'eau environnante. Sur le miroir, la lumière est repoussée par la surface polie. Le métal est attiré par l'aimant. La pierre qui tombe repousse l'eau dans toutes les directions.

Dans l'attraction, le but est précis même s'il comporte des parts d'inconnues. Le chemin mène vers le but même s'il est semé d'embûches. Lorsqu'il y a un prix à payer, il est possible de le comparer à la valeur du but pour prendre une décision. Par contre la répulsion est plus incertaine. S'éloigner de quelque chose mais pour aller où? La destination n'a aucune importance, le chemin varie sans cesse, il est difficile d'évaluer sa trajectoire. En terme de relations humaines, l'attraction est traduite par le terme "amour", tandis que la répulsion est appelée "haine" ou "peur". L'amour entraîne vers quelque chose, la haine et la peur éloignent de quelque chose.

Dans ces conditions, il me semble que l'attraction devrait être un moteur quotidien tandis que la répulsion devrait être utilisée occasionnellement. La raison est simple. Pour avoir une vie cohérente, il vaut mieux avoir des objectifs, quelque chose qui focalise nos efforts. Plus ces objectifs nous plaisent, plus notre motivation est forte, plus notre investissement est enthousiasme. Parfois les aléas de la vie sont tels qu'il nous faut le sursaut de la répulsion pour nous sortir des situations difficiles.

Que se passe-t-il si on fait le contraire?

Vivre de répulsion au quotidien, c'est la stagnation garantie. C'est le mode survie où chaque jour est une lutte ou une fuite pour éviter la catastrophe. C'est le mode furtif où tout ce qui nous dérange doit être évité dans le stress total. C'est le mode destruction où tout ce que nous détestons doit être anéanti à n'importe quel prix. Lorsqu'on vit constamment de répulsion, on gaspille son énergie pour de piètres résultats.

Vouloir l'attraction dans les situations exceptionnelles, c'est aussi la stagnation garantie. Au lieu de prendre le risque de sauter dans l'inconnu, on demeure dans la souffrance ou la médiocrité qu'on connaît par coeur, dans l'espérance d'un improbable miracle, dans l'attente d'un hypothétique sauveur. C'est le mode foi aveugle qui fait que l'être se fane avec joie, ennui ou anxiété au fur et à mesure que les choses s'aggravent. La situation exceptionnelle finit par être considérée comme normale et l'être régresse progressivement pour s'y adapter.

L'ordre règne dans la nature parce que l'attraction est permanente tandis que la répulsion est occasionnelle. Le rocher est toujours soumis à l'attraction de la gravité. Parfois il tombe avant de se stabiliser ailleurs. L'eau est attirée par le ciel ou par la terre, en fonction de sa densité. Parfois un objet repousse les gouttes avant qu'elle reprennent leur course habituelle. L'air est soumis aux courants provoqués par la température, la pression et les mouvements de la terre. Parfois des réactions physiques ou chimiques peuvent le disperser avant qu'il soit de nouveau capté par les forces terrestres.

L'harmonie est générée par l'attraction permanente et la répulsion occasionnelle. Le chaos c'est le contraire. C'est le règne permanent de la répulsion, ponctué d'attractions occasionnelles. Lorsque ce chaos est canalisé, il peut donner une impression trompeuse d'ordre. C'est un pseudo-ordre énergivore et illusoire qui vole en éclat à la moindre occasion. L'eau est poussée à très grande vitesse dans le tuyau des pompiers. La pression est telle que la moindre défaillance technique ou humaine peut provoquer un accident.

Dans le monde actuel, je vois 2 tendances parmi les cultures. Il y a d'une part les cultures de la répulsion, qui sont essentiellement basées sur la peur de certaines choses, la haine de certains peuples, le mépris de certaines pratiques, l'interdiction de certains actes. Il y a d'autre part les cultures de l'attraction, qui sont essentiellement basées sur l'attachement pour des choses distrayantes, inutiles, creuses, éphémères, addictives, hypnotiques, trompeuses, abrutissantes, absurdes, voire dangereuses. Ces 2 tendances culturelles se font la guerre, car chacune prétend détenir la clé du vrai bonheur et chacune accuse l'autre de mener l'humanité à sa perte.

Personnellement, j'aimerais voir une 3ème tendance apparaître sur la scène mondiale.

Des liens pour aller plus loin

Revenir