Petit, tout petit dieu

J'avais toujours pensé que ma religion d'origine, le catholicisme, était hypocrite et creuse. L'ancien testament est un fleuve de sang, le nouveau testament est une cascade de miel, dans la pratique les gens font ce qu'ils veulent et interprètent les textes pour qu'ils cadrent avec leurs envies. À 33 ans j'ai été séduite par l'hindouisme, tellement différent, tellement coloré, tellement vivant, rempli de pratiques spirituelles exaltantes et d'explications profondes sur le sens de la vie. Bien évidemment, je suis tombée de haut.

Cette religion semble différente des autres mais lorsqu'on la dépouille de ses apparats chamarrés, elle est strictement identique aux autres. Le judéo-christianisme, l'islam et l'hindo-bouddhisme comptent chacun plus d'un milliard d'adeptes. Le christianisme caracole en tête avec plus de 2 milliards de fidèles. En analysant en détail chacune de ces religions, on leur trouve une infinité de différences. Pourtant il suffit de lire les textes sacrés fondateurs pour voir qu'elles sont toutes basées sur les 3 mêmes principes fondamentaux :

  • les femmes sont minables par nature car dieu les a créées ainsi
  • les hommes choisis par dieu sont supérieurs aux autres, ils ont tous les droits
  • ceux qui osent désobéir aux lois dictées par dieu sont cruellement punis, mutilés ou tués

La chose qui a créé les galaxies a prescrit des punitions corporelles ignobles pour ceux qui ne se plient pas à sa volonté? Comme c'est étrange. Si j'étais capable de fabriquer des univers, je me soucierais peu de prescrire tel comportement vestimentaire, alimentaire, social ou sexuel aux microbes peuplant mes mondes. Je leur fournirais ce qu'il faut pour se développer, ils en feraient ce que bon leur semble. Si je voulais leur interdire l'accès à certaines choses, je le ferais moi-même, je supprimerais simplement ces choses d'un claquement de doigt divin. Pourquoi me rabaisser à promulguer des lois et à désigner des agents corruptibles pour faire respecter mes interdits?

La chose qui a crée les galaxies a désigné des créatures mâles pour dominer les autres? Comme c'est étrange. Si j'étais capable de fabriquer des univers, je ne ferais pas écrire sur un papier que tel groupe est supérieur à tel autre. Si je voulais qu'un être règne sur les autres, je le créerais avec des attributs exceptionnels, de sorte qu'il puisse concrètement dominer. Rien qu'en le voyant, les inférieurs comprendraient immédiatement qu'il est supérieur et obéiraient sans tergiverser. Pourquoi me rabaisser à promulguer des nominations et à désigner des agents corruptibles pour faire appliquer mes choix?

La chose qui a crée les galaxies a conçu un être femelle minable? Voilà que ça commence à sonner comme un blasphème. Pourquoi faire une chose pareille? En plus, c'est l'être minable qui est chargé de perpétuer son espèce? C'est le sous-être qui engendre les générations futures? Si je suis capable de fabriquer des univers, pourquoi me livrer à de telles aberrations? Pourquoi me rabaisser à charger les êtres masculins de surveiller les êtres féminins, afin qu'elles ne sombrent pas dans la médiocrité que j'ai moi-même mise en elles?

Quelle curieuse idée de dévaluer dieu à ce point. On écrit son nom avec une majuscule, on s'incline devant, on lui trouve mille et une qualités, on le sculpte et on le peint partout. Par contre on sous-entend qu'il a besoin de notre aide. Le pauvre petit, il ne peut pas se débrouiller sans nous. Il a besoin qu'on écrive ses décrets sur le papier ou dans le marbre, il a besoin qu'on mette des barrières par-ci et des punitions par-là pour que ses ordres soient respectés. Il a besoin qu'on mutile telle partie du corps chez les hommes, telle autre chez les femmes. Si ces modifications biologiques sont tellement indispensables, ne peut-il pas les faire directement? N'est-il pas dieu omnipotent? Ne peut-il pas nous faire muter génétiquement en un clignement d'oeil? Apparemment non, il a besoin de notre scalpel pour faire appliquer ses lois.

Les dogmes rabaissent dieu au rang de chef d'entreprise qui a besoin d'un conseil d'administration pour diriger ses affaires. Ils le réduisent au rang de chef d'état qui a besoin d'un appareil gouvernemental pour dicter ses lois et les faire appliquer. Ils l'assimilent à un simple petit être humain influent.

Certains dirigeants spirituels poussent même le culot jusqu'à prétendre qu'ils sont des incarnations divines. Oui, oui, oui, des dieux descendus exprès dans un corps humain pour sauver l'humanité. Seulement voilà, ce sont des êtres humains qui commettent les mêmes erreurs que tout le monde. Alors qu'est-ce qu'on fait? Eh bien, on modifie notre conception de la vie, on rabaisse dieu d'un cran supplémentaire, pour que leurs erreurs ressemblent à des actes divins incompréhensibles.

Jour après jour, sous le coup des suggestions culturelles et religieuses, dieu est de plus en plus dévalué, il devient de plus en plus impuissant, de plus en plus assisté, de plus en plus imparfait. Cela contribue à dévaluer l'humanité. En effet, le créateur est parfait, la créature est imparfaite. Il est au ciel, nous sommes sur terre. Si dieu baisse encore et encore, s'il est tellement bas qu'il se promène sur terre, alors où sommes nous? En train de ramper sous terre?

Pour croire aux dogmes, il faut nier la toute puissance de dieu.

Des liens pour aller plus loin

Revenir