Le péché

La désobéissance aux lois divines... Comme les êtres humains ne sont pas très disciplinés, ils désobéissent aux lois de leur créateur. Résultat, dieu choisit des "professeurs" et des "policiers". Certains êtres humains connaissent les lois de dieu par coeur alors ils sont chargés de nous les enseigner et de nous apprendre à les respecter. D'autres êtres humains sont chargés d'infliger toutes sortes de sentences aux criminels pour les punir d'avoir osé bafouer les lois divines. Ces punitions peuvent aller de la simple humiliation à la mort.

Lorsque j'étais enfant, tout cela me paraissait normal mais maintenant je trouve ça bizarre. La chose qui a créé la vie a besoin des humains pour faire appliquer ses lois? Il n'est pas capable de le faire lui-même? Il est obligé de compter sur des êtres faibles et corruptibles pour faire respecter ses décrets? Et si plus personne ne veut se charger de ces tâches divines, est-ce qu'il va laisser le bordel s'installer sur terre?

Et d'ailleurs, comment se fait-il que le petit peuple paye systématiquement pour ses fautes tandis que les puissants de ce monde se livrent à toutes sortes d'exactions en toute impunité? Pourquoi les représentants de dieu sur terre ont le droit de violer toutes les lois qu'ils veulent sans rendre de compte à personne? Comment peut-on parler de justice lorsque de jeunes amants se font assassiner car dieu interdit les relations hors mariage? Comment peut-on parler de justice lorsqu'une institution religieuse spolie la veuve et l'orphelin? Où est dieu lorsque le bébé meurt après avoir été jeté contre un mur par des soldats victorieux? Que penser de toutes ces femmes innocentes qui ont été torturées et trucidées au nom de dieu lors de la grande inquisition? Que penser des croisades passées et présentes qui font des milliers de victimes innocentes au nom de la religion?

Soyons honnêtes. Nous ne sommes plus des enfants alors nous pouvons admettre la réalité même si ça nous fait pleurer d'effroi. Ce que nous appelons "justice divine" n'existe pas. N'importe qui peut commettre n'importe quel crime, il suffit de trouver un moyen d'échapper à la justice humaine pour pouvoir continuer tranquillement son chemin. Pour échapper à la justice humaine, il suffit d'être socialement puissant ou de cacher soigneusement son crime. C'est tout. Dieu ne donnera pas suite. Ses "professeurs" et ses "policiers" donneront suite uniquement si ça arrange leurs petites affaires personnelles. On peut tuer les amants, voler la veuve et l'orphelin, massacrer le bébé, il ne se passera rien.

Inutile de se consoler en rêvant d'une hypothétique punition au delà de la mort. "Mon voisin m'a fait du mal? Il payera dans sa prochaine vie! Son âme ira en enfer! Il va endurer mille tourments après sa mort! Dieu le punira le jour du jugement dernier! ..." Ce n'est pas vrai. Nous sentons bien au fond de nous que ça ne se passera pas comme ça. Ce sont juste des cris de désespoir que nous poussons pour masquer notre impuissance. Pourquoi tant d'injustice? Pourquoi tant d'impunité? Où est le problème? Personnellement je vois 2 problèmes.

Le premier problème selon moi, c'est que nous nous méprenons sur les lois divines. Si dieu a créé la vie et les lois qui régissent l'univers alors il est impossible de violer les lois divines. Je ne peux pas me lever demain et décider que le sang des êtres humains sera bleu. Je ne peux pas dire aux arbres de produire leur sève sans eau ni lumière. Je ne peux pas décréter que désormais la lave en fusion sera froide comme l'eau des rivières. Je ne peux pas ordonner aux cristaux de ne plus diffracter la lumière qui les traverse. Personne ne peut vivre en dehors des lois divines, personne ne peut les enfreindre, personne ne peut les modifier. Elles s'appliquent constamment à toute chose animée ou inanimée sans exception.

Ce qu'il faut pour connaître les lois de dieu ce sont des chercheurs dans toutes les disciplines possibles et inimaginables. Des chercheurs qui observent et étudient le monde tel qu'il est réellement. Des chercheurs qui ne soient pas obsédés par la course à la domination. Des chercheurs qui ne soient pas obnubilés par la soi-disant suprématie de l'être humain sur l'univers entier. Des chercheurs qui ne soient pas terrorisés par la métaphysique et l'immatériel. Des chercheurs qui aient l'humilité de se voir comme des créatures, élaborées par un créateur infiniment plus intelligent qu'eux. Découvrir les lois, c'est tout ce dont nous avons besoin car elles s'appliquent constamment qu'on le veuille ou non. Plus nous connaissons ces lois, plus nous sommes capables de les utiliser, plus nous admirons l'ingéniosité, la puissance et la générosité de la chose qui a créé la vie.

Le second problème, c'est que lorsque nous faisons du mal ça ne concerne absolument pas dieu. Le mal que nous faisons n'a d'impact que sur notre espèce et sur les espèces inférieures. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder autour de nous. Pas besoin de fantasmer sur des rétributions surnaturelles dans l'au-delà. La punition naturelle tombe automatiquement dans la vie présente. Les exemples ne manquent pas.

Par exemple la dictature. Tous les grands dictateurs ont eu une enfance malheureuse. Un enfant malheureux peut tenter se s'en sortir tant bien que mal. Il peut aussi se transformer en monstre qui va exercer sa vengeance inhumaine sur des millions de personnes. Qu'est-ce que le culte de la personnalité dans une dictature? C'est un politicien qui vous met un couteau sous la gorge pour vous obliger à dire "tu es le plus grand, tu es le plus beau, tu es le plus fort, tu es mon sauveur, tu es au centre de ma vie et de mes pensées". C'est incroyable non? Les dictateurs utilisent la violence pour arracher des déclarations d'amour factices! C'est facile de maltraiter un enfant tant qu'il est faible et sans défense. Qui sait sur quoi ça va déboucher plus tard?

Par exemple le viol. La femme qui subit un viol doit faire face à des dégâts psychologiques considérables. Elle peut devenir asociale et rejeter les relations humaines. Inutile de préciser que si elle fonde une famille, elle peut transmettre une partie de ses traumatismes à sa descendance. Violer une femme peut potentiellement abîmer toute une branche familiale sur plusieurs générations. Ça a forcément un impact sur la société entière, même s'il est difficilement mesurable. Il est fréquent qu'en temps de guerre, les soldats reçoivent l'ordre de violer toutes les femmes croisées en pays ennemi car c'est le meilleur moyen de briser le moral de la population, ça facilite la domination des peuples conquis.

Par exemple l'industrialisation. Les animaux et les végétaux sont exploités de façon intensive pour générer plein plein plein de profits. Résultat? Les modes de production salissent l'air que nous respirons et l'eau que nous buvons. Notre nourriture nous empoisonne à petit feu. Les systèmes immunitaires s'affaiblissent. Les cas d'allergies explosent. Les cancers et autres maladies auto-générées se multiplient. Aujourd'hui les agences sanitaires recommandent de ne pas manger du poisson plus de 2 fois par semaine, au risque de mettre sa santé en danger. N'est-ce pas stupide de produire des quantités phénoménales de nourriture impropre à la consommation? C'est débile.

Pas besoin de justice divine. Nous payons nos imbécilités directement au quotidien.

Les lois divines sont inviolables donc lorsque nous faisons quelque chose de mal, ce n'est pas à dieu qu'il faut rendre des comptes. Il nous fournit des conditions de vie justes et équilibrées, c'est à nous de tout saboter ou d'en faire bon usage. Nous sommes faits pour vivre en société, nous avons besoin les uns des autres pour survivre et nous développer. Maltraiter un membre de notre propre espèce, cela fait un membre en moins sur lequel on peut compter de façon fiable. Cela peut même générer un être nuisible qui va faire pleuvoir un déluge de calamités sur nos têtes. Maltraiter des membres des espèces inférieures détériore nos conditions de vie car nous ne sommes qu'un maillon dans une gigantesque chaîne alimentaire.

Lorsque nous faisons du mal, c'est notre espèce qui en souffre directement ou indirectement. Lorsque nous faisons du mal, nous détruisons nos potentiels de développement et d'évolution. Nous suicidons notre espèce. Ce n'est pas à dieu qu'il faut demander pardon pour nos péchés, c'est à l'humanité.

Si nous étions vraiment une race intelligente, nous regretterions amèrement d'avoir le culot et l’imbécillité d'agresser notre propre espèce. Lorsqu'on oeuvre les uns contre les autres, chacun essaye de se débrouiller plus ou moins individuellement alors tout le monde reste tout en bas, dans la boue. Certains sont couchés dans la boue. Ceux qui sont debout avec les 2 pieds dedans sont fiers de leur "réussite". C'est pitoyable. Nous devrions pleurer toutes les larmes de notre corps en voyant l'étendue de nos dégâts. Nous devrions être effrayés par notre aveuglement égoïste. Nous devrions demander pardon à l'humanité parce que nous l'écrabouillons depuis des millénaires au lieu d'en faire une race ingénieuse, puissante et généreuse afin de faire honneur à son créateur.

Revenir