La tradition

Dans la mouvance new age occidental, l'attrait est assez fort pour tout ce qui est ancestral. Tourisme, chamanisme, cérémonies traditionnelles, adoration de divinités anciennes... Ces courants prennent parfois des proportions ridicules. De pitoyables charlatans sont ainsi considérés comme des êtres hautement spirituels, juste parce qu'ils ont la peau foncée, des parures exotiques ou des attitudes à l'ancienne.

La modernité n'apporte pas forcément le bonheur qu'elle promettait et provoque même des catastrophes. Est-ce une raison pour en déduire que son opposé est bénéfique? Le présent est pas beau, le futur fait peur, donc le passé est joli?

Il suffit d'ouvrir les yeux pour voir un courant inverse plus puissant. Le drame de l'immigration montre des personnes en provenance de sociétés traditionnelles, qui sont prêtes à abandonner toutes leurs possessions, à risquer leur vie dans des voyages périlleux, à souffrir dans un pays étranger, à se battre contre l'implacable administration, pour pouvoir changer de vie. Ils veulent quitter la traditionnalité et rejoindre la modernité que les occidentaux dénigrent.

Qu'est-ce qui justifie un chassé croisé aussi radical? Une infinité d'explications me viennent à l'esprit. Il y a très certainement autant de raisons que de personnes. Pourtant il me semble important de rappeler un certain nombre de détails qui sont primordiaux.

La plupart des occidentaux qui louchent vers la traditionnalité n'ont pas pour autant l'intention de quitter leur style de vie. Ils font un voyage exotique par-ci, une expédition découverte par-là, lisent des livres remplis d'images exotiques, rêvent devant des reportages édifiants, ils changent 2 ou 3 choses dans leur quotidien, ils achètent du vieux étranger plutôt que du neuf local, meubles, vêtements, coiffures, tatouages ethniques... Bref, ça ne va pas très loin. Même ceux qui choisissent de s'expatrier dans un pays à culture traditionnelle gardent leur nationalité d'origine. Le passeport occidental sert de protection à l'étranger et il ouvre les portes de tous les aéroports internationaux. Il permet également de faire marche arrière si la nouvelle vie se passe moins bien que prévu.

Par contre, la plupart de ceux qui recherchent la modernité abandonnent tout derrière eux : maison, famille, amis, niveau d'étude, langues maternelles, nationalité... Ils sont prêts à recommencer une nouvelle vie sans retour possible. Lorsque leur nouvelle vie prend une bonne tournure, ils ne retournent dans leur pays que pour les vacances. Au fil des générations, leur descendance finit par oublier le passé et le lien est définitivement coupé avec le pays d'origine.

L'attrait pour la traditionnalité se manifeste souvent par des élans sans grande conséquence, entourés de mille précautions. L'attrait pour la modernité, c'est le saut dans le vide. Car il faut bien l'admettre, même si la modernité est imparfaite, elle offre une sécurité et une relative liberté qui n'existent pas dans les sociétés traditionnelles. Il est facile d'être charmé par une société traditionnelle lorsqu'on est adulte et étranger. On ne court par le risque d'être marié de force, de subir des mutilations rituelles et des humiliations protocolaires, de se faire vendre par des parents, de se faire exciser ou de se faire lapider à mort juste pour avoir enfreint une loi tacite de superstition sociale. Si certains sont prêts à mettre en danger leur existence pour rejoindre la modernité, c'est parce que leur vie est déjà en sursis dans la traditionnalité.

Qu'est-ce que la tradition? Ce sont des choses qu'on fait parce qu'on a toujours fait comme ça depuis des temps immémoriaux. Personnellement j'estime qu'il existe la Tradition avec un "T" majuscule et la tradition avec un "t" minusculement bas et petit.

Les Traditions sont des mesures qui ont été mises en place pour rendre service à un groupe d'êtres humains à un moment donné. Des personnes sages et avisées voient ce qui pourraient améliorer la vie de leurs semblables et introduisent de nouveaux comportements. Mais ce qui est bon aujourd'hui ne le sera pas forcément demain. Il est utile d'évaluer occasionnellement les Traditions pour conserver celles qui continuent à faire du bien au présent. Celles qui ne sont plus pertinentes sont susceptibles de faire stagner la société ou de l'user inutilement.

Les traditions sont des mesures qui ont été mises en place pour soumettre un groupe d'êtres humains à un moment donné. Des tarés avides de pouvoir imposent leurs règles par la force ou par la manipulation. Les peuples obéissent dans l'espoir de gratifications illusoires ou par peur de la punition humaine, surnaturelle, voire divine. Les lois aliénantes deviennent des parties intégrantes de l'identité collective. Les êtres les plus fragiles deviennent les gardiens féroces et cruels de ces traditions car si elles sont remises en cause alors la société entière s'écroule et leur vie s'effondre avec. Que faire d'autre sinon s'échapper d'un tel enfer? C'est parfois avec surprise, espoir, mépris ou jalousie que les personnes en souffrance voient débarquer des cargaisons entières de touristes modernes, qui viennent naïvement admirer "l'authenticité" brute (pour ne pas dire brutale) des traditions.

Personnellement, j'estime que c'est une très grosse erreur de manifester son respect envers toutes les traditions de façon automatique. Les dégâts de la tradition sont considérables. Respecter aveuglément toutes les traditions contribue à maintenir en esclavage ceux qui y sont soumis. Si nous nous permettons de critiquer la modernité pour corriger ses travers, alors il est logique de faire de même avec la traditionnalité.

Revenir