Intelligence Artificielle

C'est écrit dans tous les journaux, l'intelligence artificielle va de plus en plus nous assister. Elle va s'imiscer un peu partout dans nos vies, notamment pour nous aider à prendre des décisions. Tout cela va bien entendu nous faciliter la vie. Plus besoin de réfléchir si l'ordinateur le fait pour nous. Quel soulagement.

Mais au fait, comment ça fonctionne?

Je ne suis pas une chercheuse scientifique, mais je me rappelle des mes études d'informatique et je me base sur mon quotidien professionnel pour me faire une idée. L'ordinateur est une machine qui fait strictement ce qu'on lui dit de faire. Si l'ordinateur fait des erreurs, c'est soit parce qu'il est en panne, soit parce qu'on lui a donné des instructions aberrantes. L'ordinateur ne peut pas prendre d'initiative, il ne peut rien inventer, il ne peut qu'exécuter des ordres.

Quand à l'intelligence, voici ce qu'en dit Wikipedia : "Le terme est dérivé du latin intellegentia, « faculté de comprendre », dont le préfixe inter- (« entre »), et le radical legere (« choisir, cueillir ») ou ligare (« lier ») suggèrent essentiellement l'aptitude à lier des éléments entre eux."

Les termes choisir et lier me paraissent essentiels. Faire le bon choix, le lier avec des connaissances pertinentes en fonction du contexte. C'est ça l'intelligence. Cela permet d'extrapoler le connu pour découvrir l'inconnu.

Le premier constat qu'on peut donc faire, c'est que l'ordinateur n'est absolument pas intelligent car il est incapable de choisir. Il exécute des programmes. Il choisit ce qu'on lui ordonne de choisir. Il lie qu'on lui ordonne de lier. On peut en déduire que l'intelligence artificielle consiste à écrire des programmes qui permettent à un ordinateur de simuler les choix et les liens que ferait un humain dans une situation donnée.

Comment simuler automatiquement les choix et les liens d'un être humain? Un tel système nécessite 3 choses :

  • une bibliothèque pour stocker les choix potentiels
  • des règles pour choisir et lier
  • un mécanisme d'apprentissage pour enrichir la bibliothèque et les règles

Voilà à quoi pourrait résumer les principes de l'intelligence artificielle. Quelle merveille n'est-ce pas? Moi j'estime que c'est un désastre.

Réfléchissons un peu. Qu'est-ce qui incite un être humain à choisir, lier et apprendre? C'est la nécessité, le désir et l'évolution naturelle. Notre corps a des besoins, notre coeur a des envies, notre mental cherche à comprendre. Pour combler ces manques, nous puisons dans nos connaissances, nous les combinons astucieusement, nous en intégrons de nouvelles. Face à des situations totalement nouvelles, nous devons innover pour continuer notre chemin.

Il est normal d'utiliser l'intelligence artificielle pour mieux piloter des outils ou des processus. C'est une très bonne chose que l'ordinateur se charge des tâches fastidieuses à notre place. Mais je trouve abject que l'intelligence artificielle prétende assister ou remplacer l'intelligence humaine. L'ordinateur ne peut se baser que sur un système de statistiques sophistiquées pour "choisir", "lier" et "apprendre", car il n'a ni besoin, ni désir, ni étincelle de développement personnel.

Nous avons la nourriture artificielle, pauvre et toxique pour remplacer la nourriture naturelle riche et savoureuse. Nous utilisons des médicaments artificiels, locaux et agressifs, qui nous ont fait perdre la foi envers nos puissantes forces holistiques de guérison naturelle. Nos fuseaux horaires sont artificiels, notre vie est décalée par rapport à l'heure solaire. Lorsqu'on est populaire, on a des centaines ou des milliers d'amis électroniques via les réseaux sociaux artificiels. Même dans les restaurants romantiques, les LED ont remplacé la chaleureuse flamme des bougies dans le photophores. Tout devient de plus en plus artificiel dans nos vies. Et maintenant c'est l'intelligence qui devient artificielle. On dirait que dans peu de temps, les statistiques vont remplacer la créativité. On dirait que la standardisation va remplacer l'imagination. Jusqu'où va aller la moutonnisation de l'humanité?

Une légende urbaine affirme que l'ordinateur est tellement puissant que bientôt il dépassera l'être humain.

Si "intelligence" signifie "choisir lier apprendre" alors l'ordinateur n'est pas près d'arriver à la cheville de l'être humain. Si on laisse un être humain tout seul dans le désert, il va déployer des trésors d'ingéniosité pour survivre. Si on laisse un ordinateur tout seul, il ne se passe strictement rien. Si. Au bout d'un moment, un petit voyant clignote pour indiquer que la batterie est vide.

Si "intelligence" signifie "faire plein de calculs mathématiques compliqués super vite" alors on peut avoir avoir l'impression que l'ordinateur est plus intelligent que l'être humain, mais c'est faux. La preuve, c'est que les scientifiques rêvent de faire pousser des neurones humains en laboratoire pour les intégrer dans un ordinateur. Selon leurs estimations, un tel ordinateur serait infiniment plus puissant que toutes les machines construites jusqu'à présent. Cela signifie que nos neurones sont capables de faire infiniment plus de calculs mathématiques que le plus puissant des tous les ordinateurs.

Et c'est normal. La gestion de notre corps nécessite une infinité de calculs. Il faut calculer la trajectoire des membres, piloter les mouvements des organes, surveiller et réguler le niveau d'hormones, de sel, de sucre, la température, le taux d'oxygène, la pression aux différents endroits du corps. Il faut vérifier l'état de milliards de cellules et remplacer celles qui sont usées. Recycler et éliminer les déchets, surveiller les allers et venues des cellules dans le corps pour détecter et éliminer les intrus. Capter et décoder les informations en provenance des sens. Générer de images de synthèse, des sensations tactiles, des sons. Contrôler la gravité et corriger l'équilibre du corps. Il faut décomposer chimiquement les aliments ingérés, stocker ceux qui sont utiles, éliminer le reste, filtrer l'eau et traiter les huiles. il y a la respiration, le coeur, la cicatrisation des blessures, sans compter les pensées et les émotions...

Je ne pense pas qu'il existe un seul ordinateur au monde qui soit capable de gérer un système d'une telle complexité, où tous les paramètres dépendent les uns des autres en temps réel. Il faut une capacité de calcul phénoménale pour y arriver. Les neurones humains ont une capacité de calcul phénoménale. Nous ne pouvons pas faire des tas de calculs de tête? C'est normal, ce n'est pas notre rôle. Faire des milliards de calculs en temps réel est une tâche de bas niveau, exécutée par notre ordinateur à nous, exécutée par notre subconscient grâce aux neurones répartis en réseau dans tout le corps. Nous pouvons nous forcer à exécuter des calculs de bas niveau mais en général, on trouve ça laborieux et ennuyeux car nous avons un rôle de haut niveau. L'analyse, l'imagination, la créativité, la conception, l'intuition, sont plus de notre ressort.

Je pense que l'ordinateur est une projection du fonctionnement humain. Un ordinateur tout seul ne fait rien. Il finit par s'éteindre lorsqu'il est à court d'électricité. Un ordinateur utilisé par quelqu'un d'intelligent, fera des choses intelligentes. Un ordinateur utilisé par quelqu'un de stupide, fera des choses stupides. C'est l'utilisateur qui rend l'ordinateur intelligent ou non.

De même, notre corps possède un immense réseau de capteurs, de nerfs, de neurones, de plexus et un système de pilotage central sophistiqué dans la boîte crânienne. Ce système "informatique" organique ne peut rien faire par lui-même. Il faut un esprit pour s'en servir intelligemment ou bêtement. Il faut une volonté, une âme pour faire vivre et évoluer cette machine biologique complexe. Sans esprit, le corps meurt et se décompose.

Un utilisateur peut changer d'ordinateur, si celui qu'il a ne lui convient plus. De même, notre esprit vit puis quitte son corps lorsque son existence ne lui convient plus. L'ancien corps meurt et se décompose tandis que l'esprit recommence une nouvelle existence, avec un nouveau corps plus adapté à ses ambitions.

Il me semble donc inutile d'établir une compétition idiote entre l'être humain et l'ordinateur, pour voir qui qu'est le plus fort. L'ordinateur et l'être humain ne sont pas de même nature, de même que l'esprit et le corps ne sont pas de même nature. Chacun son rôle. L'un est un outil dont le rôle est d'être fiable, efficace et maniable. L'autre est le chef, celui qui donne les ordres et pilote les activités, avec une totale confiance envers les capacités de son outil quotidien.

Revenir