Le cuivre, mon sauveur

Dès que je vois un objet en cuivre pur, j'éprouve le besoin de l'acquérir. Je fais de gros efforts pour me raisonner et m'éloigner au plus vite. Mon portefeuille m'en est très reconnaissant. Pas tant que ça parce que j'ai tout de même quelques objets en cuivre chez moi.

Apparemment ce métal possède des vertus thérapeutiques, il peut notamment servir d'anti-inflammatoire sous forme de patchs vendus en pharmacie. Parfois je porte des bracelets en cuivre, ça me soulage de jenesaisquoi. Parfois je ne peux pas les porter parce que je sens une espèce de saturation, porter ces bracelets provoque alors des impatiences désagréables dans mon corps. Parfois je fais des cures d'eau cuivrée. Je laisse de l'eau dans un pot en cuivre toute la nuit et le matin je la bois. Il faut évidement bien nettoyer le pot pour ne pas s'intoxiquer avec l'oxydation du métal. Récemment j'ai trouvé une utilisation encore plus remarquable.

D'abord, un petit résumé pour expliquer le contexte. Je suis insomniaque depuis l'âge de 5 ans environ. Je ne suis jamais fatiguée le soir, je dois me discipliner, garder un oeil sur la montre pour ne pas me coucher trop tard. Lorsque j'oublie de surveiller l'heure, il m'arrive d'aller au lit à 9h du matin. Je suis très fatiguée en journée, en pleine forme la nuit. Mon sommeil est en pointillé et très profond, c'est à dire que je suis très réveillée puis très profondément endormie, en alternance durant toute la nuit, où plutôt durant toute la matinée...

Tisanes, hypnose, relaxation, méditation, psychothérapie, massage, yoga, training autogène, magnétisme... Rien n'y a fait. Je n'ai jamais essayé les somnifères. Les infusions d'escholtzia et de thé de gambie m'assomment pendant 3h d'affilée, puis je me réveille brutalement avec l'impossibilité totale de me rendormir. Une séance d'harmonisation géobiologique a eu le même effet. J'allais au lit avant minuit, je plongeais dans un sommeil brutal et profond, je me réveillais tout aussi brutalement vers 5h du matin. Mais ça n'a duré que quelques semaines.

A force, ça fatigue, surtout lorsqu'il faut se caler sur le rythme de la vie active et respecter les horaires de l'école, du collège, du lycée, de l'université et du bureau. Je me forçais à aller au lit avant 1h du matin mais je restais éveillée jusqu'à 3h ou 5h du matin. Lorsque le réveil sonnait le matin, j'avais la nausée et ce, depuis l'enfance. Cette sensation mettait environ 2h à disparaître. L'impossibilité de dormir le soir et les tensions de la journée ont fini par vraiment m'épuiser. Pendant 5 ans, j'ai fait partie d'un mouvement spirituel et, loin de me requinquer, cette expérience a épuisé mes dernières forces. J'étais vraiment au bout du rouleau. Que faire?

Une première découverte m'a légèrement soulagée. En lisant le livre La fée électricité de la journaliste Annie Lobé, j'ai compris que les appareils électriques sont aussi nocifs pour la santé que les pollutions atmosphériques et les toxines alimentaires. En adoptant certaines des mesures qu'elle préconise dans son ouvrage, mon sommeil est devenu moins agité. Avant de me coucher, je débranche le plus d'appareils possible, je disjoncte les plombs inutilisés, j'ai mis une plaque de plexiglas devant l'écran de mon ordinateur, des nappes en coton sous mes appareils, je dors dans l'obscurité totale. Ces mesures ont diminué mon niveau de nervosité. Mais j'étais toujours fatiguée au réveil.

C'est à ce moment là qu'une solution miracle est venue me sauver la vie. Au détour d'un salon sur les pratiques alternatives, j'ai appris que l'électricité accumulée dans le corps peut être déchargée en touchant un fil en métal relié à la prise de terre d'une installation électrique correcte. Eureka! J'habite en rez-de-chaussée, quelle aubaine!

Quoi de plus conducteur que le cuivre? J'ai foncé tête baissée au rayon électricité d'un magasin de bricolage pour acheter 12m de câble en cuivre (4€). Arrivée chez moi, j'ai dénudé les 2 extrémités du câble, planté l'une des extrémités très profondément dans la terre. J'ai passé le câble par la fenêtre de ma chambre et tous les soirs je m'entortille avec, de telle sorte que ma peau soit en contact direct avec environ 3 mètre de cuivre dénudé. Et ça a marché. Être reliée à la terre par un câble en cuivre me décharge de l'électricité accumulée en journée, mon corps a ainsi moins de difficultés pour se régénérer lorsque je dors. Pendant environ 4 mois, j'étais fatigué vers 23h, j'allais au lit et je dormais avec moins de pointillés que d'habitude, je me réveillais vers 8h du matin, fraîche comme une rose. Un vrai miracle! Moi, bailler de sommeil le soir et être debout à 8h sans réveil-matin? J'étais folle de joie! Ça ne m'était jamais arrivé de toute ma vie.

Mais dormir avec un câble, ce n'est pas super prudent, il y a tout de même un petit risque d'étranglement accidentel. Il y a également le risque de couper la circulation sanguine. J'ai donc acheté un drap en cuivre et fait passer le câble dans ses mailles, pour le relier à la terre. Curieusement le décalage horaire est revenu, avec la nervosité et la fatigue en moins. J'allais de nouveau me coucher à l'aube, les pointillés étaient toujours là, beaucoup moins nombreux. Finalement j'ai revendu le drap. Il a dégradé mon état plutôt qu'autre chose. Je pense que les trames de cuivre sont mal reliées entre elles ce qui fait que le drap, même relié à la terre, est susceptible d'attirer les ondes électromagnétiques, comme une antenne de radio ou de télé.

J'ai également tenté de l'enrouler en bobine et de glisser cette bobine sous mon pyjama, pour éviter tout accident. Mais cet arrangement fabrique un mini aimant de faible intensité. La qualité de mon sommeil s'est dégradée.

Alors je enroule simplement le câble autour de mes jambes, sous le pijama, pour qu'il soit en contact avec ma peau mais loin de la gorge.

Ce câble en cuivre m'a vraiment sauvé la vie, je l'utilise toujours depuis. Lorsqu'on est fatigué au point de ne même plus être capable de poser une pensée devant l'autre, on a vraiment envie d'en finir avec la vie. Je suis soulagée. Même si mon sommeil est redevenu atypique, mon moral est remonté en flèche, mon niveau d'énergie est assez haut. Après 33 années de sommeil désastreux, je n'aurais jamais cru qu'un simple fil en cuivre pourrait apporter de si précieuses améliorations.

Des liens pour aller plus loin

Revenir