Pouvoir permanent et pouvoir temporaire

Dans le monde spirituel on dit souvent que le pouvoir c'est pas bien. Il paraît qu'il corrompt les êtres humains. Pourtant le pouvoir est naturel. Si je peux publier cet article en ligne, c'est parce que j'ai la chance d'avoir des doigts pour taper le texte, des yeux pour voir ce que je tape, quelques connaissances en informatique, et de l'argent pour payer l'hébergement de mon blog. Il m'a fallu certains pouvoirs pour en arriver là. Est-ce que je fais quelque chose de mal? Est-ce que je suis corrompue?

Je pense que c'est plutôt la confusion qui mène à la corruption. La confusion entre pouvoir temporaire et pouvoir permanent.

Le pouvoir temporaire ne dépend pas que de ma volonté. En général, il provient de l'extérieur. Par exemple, si je suis riche, c'est parce qu'il y a un gros paquet d'argent sur mon compte en banque. Mais la banque peut faire faillite, le pays tout entier peut connaître une dévaluation dramatique de sa monnaie. Fini l'argent? Fini le pouvoir.

Si je suis méga-directrice-général d'une top société internationale alors je suis vraiment toute puissante. Jusqu'au jour où quelqu'un de plus ambitieux que moi m'éjecte de mon siège. Jusqu'au jour où le contrat est rompu avec la compagnie. Ce jour là, je ne suis plus grand chose.

Et que dire des pouvoirs suprêmes? Président d'un pays. Pape de monde. Il peut y avoir une révolution. On peut se faire destituer. Finie la suprématie.

Le pouvoir temporaire est basé sur des conventions entre êtres humains. Donc si les conditions extérieures changent, ces pouvoirs peuvent m'échapper du jour au lendemain. On peut profiter de ces pouvoirs là à condition de ne pas s'illusionner à leur sujet. Ils sont partiellement soumis à ma volonté, ils peuvent disparaître sans prévenir. On ne base pas sa vie sur quelque chose de temporaire, on ne fait qu'en profiter.

Le pouvoir permanent dépend de moi seule. J'ai le pouvoir d'utiliser mon corps, de penser, de maîtriser mes émotions ou de me laisser emporter, de nouer les contacts qui me plaisent avec les autres, de créer des choses inédites... Pour me retirer ces pouvoirs, il faut me détruire, il n'y a pas d'autre moyen. Ces pouvoirs sont donc permanents car ils existent tant que j'existe.

Dans ces conditions, il est nocif de vouloir combler un sentiment d'impuissance intérieure avec des déluges de pouvoirs extérieurs. Lorsque l'impuissance est intérieure, elle est permanente, donc elle ne peut être comblée que par des choses toutes aussi permanentes. Or les pouvoirs temporaires menacent de s'évaporer à chaque instant, alors il faut les accumuler démesurément pour se convaincre qu'ils comblent parfaitement l'impuissance permanente. Selon moi, c'est cette quête illusoire qui corrompt l'être humain et non pas le pouvoir en lui-même.

Lorsque je regarde autour de moi ce qu'on nomme les "gens de pouvoir", je ne vois qu'un tas de petits vers de terre larmoyants qui se tortillent désespérément pour combler des vides intérieurs dont ils ont à peine conscience. Savent-ils qu'on ne peut pas boucher un trou avec du vent? Visiblement ils ne sont pas au courant. Ces vauquins trichent, ils mentent, ils manipulent, ils volent, ils accaparent, ils violent, ils détruisent, ils tuent, pour concentrer le vent au maximum en espérant le rendre compact à force de violence. Leur course effrénée ne sert à rien d'autre qu'à faire souffrir tout le monde et à les plonger dans une insécurité angoissante.

Le temporaire ne peut être utilisé que temporairement. Seul le permanent permet de bâtir une existence pérenne. Jouir des pouvoirs temporaires et cultiver ses pouvoirs permanents, voilà une utilisation saine du pouvoir. Cette façon de voir les choses peut-être résumée par une citation de la chanteuse Janelle Monáe : "chase vision not fame", c'est à dire "recherchez les visions, pas la notoriété". Les visions, c'est moi qui voit. Tant que j'aurais des yeux, je verrais. Ce pouvoir est permanent. La notoriété, ce sont les autres qui me voient. Ce qui dépend des autres est toujours temporaire, ils peuvent à tout moment détourner le regard pour admirer quelque chose de plus attrayant. Ce qui dépend de moi disparaîtra en même temps que moi. C'est mon pouvoir permanent, celui que personne ne peut me prendre sans m'enlever la vie.

Revenir

Tous les articles pour La simplicité des lois

La capacité d'hallucination

En psychiatrie les hallucinations sont une pathologie. Est-ce vraiment aussi nocif qu'on veut bien le croire ?

En savoir plus...

Le pouvoir humain

toutes les autres formes de pouvoir n'apportent que des frustrations dévastatrices

En savoir plus...

Les croyances

en quoi est-il important de respecter les croyances?

En savoir plus...

Le genre

que sont le masculin et le fémnin?

En savoir plus...

Attraction et répulsion

ça se ressemble mais ça ne mène pas au même endroit

En savoir plus...

Le bien et le mal

tout est relatif grâce aux repères

En savoir plus...

Égoïsme

ma définition personnelle

En savoir plus...

Dieu est désir

dieu n'est pas amour. C'est trop petit

En savoir plus...

Noir versus Blanc?

le noir est souvent vu comme le contraire du blanc

En savoir plus...

Le pouvoir

le pouvoir c'est que pour les vilains méchants

En savoir plus...

L'ego

il est la source de tous les maux. L'abattre garantit le bonheur

En savoir plus...

La spiritualité

ce mot possède tellement de définitions

En savoir plus...

Le règne végétal

lorsqu'on pense aux planplantes, douceur, joie et paix nous submergent. Avez vous regardé comment elles se comportent?

En savoir plus...

L'altruisme

le don de soi est émouvant. Comment donner sans rien attendre en retour?

En savoir plus...

Ombre et lumière

l'ombre est liée à la lumière. Le mal est-il pareillement lié au bien?

En savoir plus...