Le pouvoir humain

Qu'appelle-t-on "pouvoir" de nos jours? Posséder beaucoup d'argent, avoir de l'influence sur les esprits, prendre des décisions impactant beaucoup de gens. Il existe beaucoup de domaines permettant d'avoir un ou plusieurs de ces pouvoirs : politicien, journaliste, industriel, banquier, financier, chercheur scientifique, dirigeant religieux... Lorsqu'on regarde l'histoire du monde et l'actualité, on a tendance à se dire que ces formes de pouvoir rendent fous. Ceux qui possèdent ce genre de pouvoir en veulent toujours plus et en abusent au détriment des populations. On en déduit faussement que le pouvoir corrompt l'esprit humain.

J'estime que c'est faux car le pouvoir est une notion naturelle. C'est un élément qui est indispensable pour vivre. Je pense aussi qu'il y a une grande différence entre pouvoir permanent et pouvoir temporaire. Ce que nous nommons "pouvoir" est toujours extérieur, temporaire et imprévisible, cela génère énormément de stress au lieu de la satisfaction recherchée.

Pouvoir extérieur : tous les pouvoirs cités ci-dessus dépendent toujours de facteurs extérieurs et du bon vouloir de tierce personnes. En effet un journaliste n'a d'influence que si un journal accepte de l'embaucher et si le public accepte de lire ses articles. Le politicien ne peut diriger un pays que si on le porte au pouvoir et qu'on respecte la gestion qu'il impose au pays. Si personne ne veut acheter ses produits, l'industriel est ruiné. Donc pour obtenir le pouvoir, il faut que les conditions soient favorables et que les gens soient disposés à obéir.

Pouvoir temporaire : les conditions ne sont pas toujours favorables et les gens ne sont pas toujours coopératifs. Le pouvoir menace donc s'envoler à n'importe quel moment pour échoir à quelqu'un d'autre. Le journaliste peut se faire remplacer par quelqu'un d'autre ou se faire censurer. Le politicien peut perdre les élections ou être victime d'un coup d'état. Si l'usine brûle ou que le personnel fait grève, l'industriel peut perdre des parts de marché au profit de ses concurrents. Dans la mesure où la vie fluctue sans cesse, le pouvoir glisse constamment entre les doigts.

Pouvoir imprévisible : si quelqu'un sur terre possédait le secret de la réussite absolue, ça se saurait. Lorsqu'on veut le pouvoir, on mène des actions mais leur résultat n'est pas garanti. Lorsqu'on possède le pouvoir, on s'en sert d'une certaine façon mais rien ne prouve qu'on obtiendra le résultat escompté, quelle que soit l'importance de notre investissement. Le journaliste multiplie les enquêtes et les contacts, le politicien multiplie les sondages et les meeting, l'industriel multiplie les campagnes de publicité et les débouchés commerciaux, mais l'objectif visé n'est pas obligatoirement atteint.

En conséquence, ces formes de pouvoirs n'apportent que du stress, des joies éphémères et de la frustration. Du stress car il faut travailler durement, se faire violence et brutaliser le monde entier pour obtenir, conserver ou augmenter le pouvoir. Des joies éphémères car les victoires péniblement obtenues font vite place à la lutte quotidienne. La frustration car au fond de nous, la soif de pouvoir persiste, une soif inextinguible.

Le pire avec ces faux pouvoirs, c'est qu'ils ont tendance à éclairer violemment notre véritable impuissance. Car quelle que soit l'étendue de notre fortune, nous continuons à ressentir la solitude, la souffrance de la maladie, le tiraillement de la faim ou du froid. Notre corps devient douloureux lorsque nous ne contrôlons pas nos excès. Nous ressentons la tristesse lorsque nos proches décèdent. Nous sommes saisis par l'angoisse en pensant qu'un jour ce sera à notre tour de disparaître et tous les milliards entassés sur des comptes en banque n'y peuvent rien changer.

Certains finissent par se livrer à toutes sortes d'abominations lorsqu'ils ne savent plus quoi inventer pour éradiquer cette soif qui augmente en même temps que leur "puissance". Je pense que c'est ce dernier point qui rend fou. Le besoin d'évolution provoque une soif naturelle de pouvoir. L'accumulation de pouvoirs extérieurs ne peut pas satisfaire ce besoin. Lorsque quelqu'un a soif, on ne peut pas souffler dans sa bouche pour combler le manque d'eau.

La soif naturelle de pouvoir devrait logiquement être comblée par le développement du pouvoir naturel. Le pouvoir naturel est intérieur, il dépend uniquement de nous, cela ne nous met donc pas en compétition avec le monde extérieur. Personne ne peut nous le retirer, il nous appartient donc jusqu'à la fin de notre vie. Son développement dépend de nos efforts donc plus nous travaillons, plus nous le maîtrisons.

C'est comme jouer d'un instrument de musique ou faire du vélo. On peut me voler ma bicyclette mais on ne peut pas me voler la capacité de faire du vélo. Il suffit que j'en achète un autre pour pouvoir de nouveau pédaler. Même si je reste des années sans pédaler, le jour où je me remets en selle, les reflexes acquis reviennent vite. Même si je perds l'usage de mon corps, mon mental se souvient encore des gestes qu'il faut faire pour pédaler. Pour me rétirer définitivement ma capacité à pédaler, il faut me détruire. Même dans ce cas, personne ne peut s'approprier mes capacités perdues. Personne ne peut me mettre un couteau sous la gorge en disant : "donne moi tes compétences en cyclisme". Il n'existe aucun passe-droit, aucun raccourci. Le seul moyen d'acquérir ces compétences, c'est la pratique personnelle. On peut s'entraîner en groupe, on peut se payer des professeurs renommés ou du matériel haut de gamme mais seul le travail individuel augmente le pouvoir individuel.

En quoi le pouvoir naturel intérieur pourrait-il consister?

En m'appuyant sur le modèle Matière-Énergie-Conscience je suppose qu'il faut développer une capacité spécifique pour chaque élément de base. En regardant les réalisations et aspirations des vauquins, analysant ce qui attire les chercheurs spirituels vers les courels, en observant mon expérience et mes désirs, m'ont conduite à la théorie qui suit.

Dans le domaine de la matière, le pouvoir consiste à transformer notre propre corps. Les cancers et autres maladies auto-générées sont là pour prouver que nous sommes capables de le détruire involontairement sous le coup d'intenses émotions négatives. Il y a donc de fortes chances pour que nous soyons également capable de le sculpter volontairement. Le mécanisme biologique existe même si nous ignorons comment le contrôler. Cela pourrait éventuellement permettre de puiser directement dans notre environnement, les ions nécessaires au fonctionnement du corps, sans être obligés de digérer de la nourriture solide. Jusqu'où irait ce pouvoir? Pourrions-nous par exemple nous faire pousser des tentacules à la place des doigts? Pourrions-nous changer la couleur de notre peau en bleu, jaune, rouge, vert ou violet en synthétisant des pigments vifs comme le font les plantes? Qui sait?

Dans le domaine de l'énergie, le pouvoir consiste à maîtriser les forces de la physique qui nous environnent et qui régissent l'existence. On peut avoir un aperçu grâce à des pratiques comme le magnétisme ou le reiki mais en général, les praticiens de ces disciplines croient aveuglément à des théories qu'ils sont incapables de prouver. Ils ne maîtrisent rien. L'imposition des mains donne des résultats imprévisibles. Lorsque je parle de maîtrise des énergies, je ne parle pas de vagues sensations corporelles accompagnées d'explications farfelues. Je parle d'une véritable maîtrise consciente et déterministe. Logiquement, ce type de pouvoir devrait par exemple inclure la télékinésie, le contrôle local de la température, de l'humidité et peut-être la gravitation.

Dans le domaine de la conscience, le pouvoir consiste à se connecter au Réseau Humain. Il me semble que si un tel réseau existe alors il devrait stocker les évenements, relier les êtres d'une même espèce et faire circuler leurs pensées et émotions. Si un tel pouvoir de connexion existe alors il permet de connaître la véritable histoire factuelle de l'humanité, de savoir ce qui se passe dans le monde en temps réel et de contacter n'importe quel être humain. Des phénomènes isolés et accidentels semblent montrer l'existence de ce réseau. Il existe certainement des passerelles entre les réseaux des différentes especes, permettant une communication sommaire avec les règnes inférieurs au règne humain. Ainsi, face à un animal on pourrait sentir nos intentions mutuelles, agressives ou pacifistes. Face à une plante, on sentirait l'utilisation qu'on peut en faire.

Tout cela n'est que théorie. Je n'ai pas la moindre preuve que tout cela pourrait un jour se réaliser. Mais si tout cela est possible alors ça bouleverserait du monde. En effet, cela me fait rire par exemple lorsqu'on parle de démocratie. "Demos" : peuple. "Kratos" : pouvoir. La démocratie consiste à donner le pouvoir au peuple. Quel pouvoir?

Le pouvoir de travailler à tout prix, quitte à exercer un métier qu'on déteste, sous peine de ne pas pouvoir satisfaire ses besoins primaires. Le pouvoir de payer des impôts, des taxes, factures obligatoires de toutes sortes. Le pouvoir d'être écrasés au quotidien par la pression d'un système économique compétitif voué à l'échec, car basé sur un principe d'inégalités croissantes. Le pouvoir d'assister à l'augmentation des prix parallèlement à la baisse de la qualité des biens et services. Le pouvoir de se suicider collectivement grâce à la pollution chimique et électromagnétique, générée par nos activités quotidiennes. Le pouvoir de saigner les pays en voie de développement pour pouvoir surconsommer frénétiquement dans les pays développés. Le pouvoir de voter pour le menteur qui aura le droit de se goinfrer du fruit de notre travail et de nous imposer des lois qu'il sera le premier à violer légalement en toute impunité.

J'ai du mal à coller le mot "pouvoir" sur cet affligeant paysage. Par contre si le pouvoir de maîtriser le corps existe alors on se libère de l'emprise des requins de l'agroalimentaire. Si le pouvoir de maîtriser l'énergie physique existe alors on gagne en indépendance dans le domaine des transports ou du chauffage en hiver. Peut-être même qu'on pourrait découvrir une source d'énergie autre que la mortelle électricité. Si le pouvoir de se connecter au Réseau Humain existe alors plus besoin de gober les mensonges des média et des assoiffés de pouvoir. Plus besoin de système juridique basé sur des lois injustes, car on sait qui a fait quoi. Plus besoin de se gaver d'inutilités mensongères à l'école. Plus besoin de téléphones portables et autres technologies dévastatrices. Le lavage de cerveau religieux est également rendu impossible par la transparence et le partage des connaissances présentes et passées à l'échelle mondiale. La criminalité disparaît si tout le monde sait ce qui se passe aussi bien dans son quartier qu'à l'autre bout du monde. À chaque fois qu'une personne est dans le besoin, la solidarité peut se mettre directement en place sans passer par des ONG hypocrites et frauduleuses. En bonus, plus la peine de promener désespérément sa souris sur les réseaux sociaux à péage afin trouver l'âme soeur. On pourrait sentir les fortes affinités instinctives en dépit de la distance.

Adieu le chantage et les guerres du pétrole. Adieu le contrôle de l'information. Adieu les lois humaines foireuses et leurs aveugles exécutants. Adieu la manipulation mentale. Seul le pouvoir naturel humain perrmet la véritable démocratie.

Qui pourrait diriger un tel monde? À chaque fois qu'un besoin de coordination émergerait quelque part, nous pourrions sentir par delà les frontières, la personne la plus apte à accomplir les tâches requises. Si le besoin de la coordination n'est plus nécessaire alors la personne serait libérée de sa charge. Si la situation évolue ou que cette personne atteint ses limites personnelles alors une personne plus adéquate sera collectivement pressentie. Ainsi, la régulation de l'activité humaine serait aussi fluide, précise et spontanée que l'équilibre chimique de la nature.

Revenir

Tous les articles pour La simplicité des lois

La capacité d'hallucination

En psychiatrie les hallucinations sont une pathologie. Est-ce vraiment aussi nocif qu'on veut bien le croire ?

En savoir plus...

Le pouvoir humain

toutes les autres formes de pouvoir n'apportent que des frustrations dévastatrices

En savoir plus...

Les croyances

en quoi est-il important de respecter les croyances?

En savoir plus...

Le genre

que sont le masculin et le fémnin?

En savoir plus...

Attraction et répulsion

ça se ressemble mais ça ne mène pas au même endroit

En savoir plus...

Le bien et le mal

tout est relatif grâce aux repères

En savoir plus...

Égoïsme

ma définition personnelle

En savoir plus...

Dieu est désir

dieu n'est pas amour. C'est trop petit

En savoir plus...

Noir versus Blanc?

le noir est souvent vu comme le contraire du blanc

En savoir plus...

Le pouvoir

le pouvoir c'est que pour les vilains méchants

En savoir plus...

L'ego

il est la source de tous les maux. L'abattre garantit le bonheur

En savoir plus...

La spiritualité

ce mot possède tellement de définitions

En savoir plus...

Le règne végétal

lorsqu'on pense aux planplantes, douceur, joie et paix nous submergent. Avez vous regardé comment elles se comportent?

En savoir plus...

L'altruisme

le don de soi est émouvant. Comment donner sans rien attendre en retour?

En savoir plus...

Ombre et lumière

l'ombre est liée à la lumière. Le mal est-il pareillement lié au bien?

En savoir plus...